SYPHILIS

 

Authenticite 800 px4

Syphilis1La syphilis est une maladie infectieuse dangereuse, à déclaration obligatoire, très contagieuse, qui est présente à l’échelle mondiale. L’agent pathogène (la bactérie Treponema pallidum) est transmis par contact corporel direct (généralement par rapport sexuel).

La syphilis est une maladie connue depuis des siècles. Depuis la découverte des antibiotiques en 1909 et de la pénicilline en 1928, il est possible de la traiter efficacement. Auparavant, des millions de personnes (y compris les femmes et les enfants) décédaient de cette maladie. Il y a tout juste dix ans, une génération entière de médecins ne voyait quasiment plus de patients atteints de syphilis car la maladie avait pratiquement disparu en Europe de l’ouest. Toutefois, depuis quelques années, les cas de syphilis sont à nouveau en augmentation.

D’après les experts, cette augmentation est due à une transmission accrue de l’infection par les hommes homosexuels. La crainte des maladies sexuellement transmissibles a vraisemblablement diminué, selon les chercheurs. Une première syphilis n’assure aucune immunité contre une nouvelle contamination. En cas de traitement conséquent et contrôlé (pénicilline), une syphilis diagnostiquée tôt peut être guérie.Les séquelles de la syphilis sont irréversibles. Non traitée, la syphilis peut entraîner le décès du patient.

Causes

La bactérie Treponema pallidum pénètre dans le sang par la muqueuse ou par des lésions cutanées via la voie lymphatique. Elle gagne ensuite les organes. Une période allant de deux semaines à trois mois peut s’écouler entre le moment de la contamination et l’apparition des symptômes (période d’incubation).

Les fœtus sont menacés lorsqu’ils sont contaminés par l’infection dans le ventre de la mère; on parle alors de syphilis congénitale.  Les personnes ayant des rapports sexuels non protégés avec des personnes infectées courent également un risque.

Symptômes

La syphilis a le caractère d’une maladie chronique générale.

Les symptômes se divisent en quatre stades:

Stade I – Nodules après 2-3 semaines

  • Infection, formation de nodules ou d’ulcères au niveau de la zone d’entrée des bactéries, généralement les organes génitaux. Guérison après quelques jours ou semaines.
  • Gonflements unilatéraux de groupes ganglionnaires (pas obligatoirement)

 

Stade II – Symptômes grippaux après env. 9 semaines

  • Etat grippal avec fièvre et douleurs articulaires
  • Eruptions cutanées et formations de vésicules (essentiellement au niveau des muqueuses).
  • Augmentation du volume des ganglions lymphatiques
  • Les éruptions cutanées régressent sans traitement mais peuvent réapparaître (récidive) et laissent des marques blanches.
  • Perte de cheveux en plaques

La phase II peut être suivie d’une période asymptomatique, susceptible de durer des années voire des décennies (phase de latence).

Stade III – Atteinte d’organes internes

Après 2-3 ans, la maladie peut entrer dans une nouvelle phase durant laquelle des organes internes comme le cœur, les vaisseaux et le système nerveux seront atteints. Lorsque la syphilis est diagnostiquée et traitée précocement, le stade III survient rarement.

Signes du stade III:

Proliférations ulcéreuses et inflammatoires sur tout le corps, dans les organes et dans les vaisseaux sanguins. Des destructions tissulaires et les symptômes associés peuvent survenir: problèmes cardiovasculaires, etc. Il en résulte des cicatrices disgracieuses.

Stade IV – Survenue après 10 à 20 ans

Lors de ce stade, les méninges, les ganglions et les voies nerveuses sont atteints. On parle alors de neurosyphilis.

Signes du stade IV:

  • Manifestations de paralysie et troubles de la sensibilité.
  • Crises de douleurs
  • Perte des réflexes

Ce stade s’achève par la démence et le décès du patient.

Traitement

La syphilis est traitée par antibiotiques et notamment par pénicilline. Comme l’évolution de la syphilis est chronique, des contrôles réguliers durant au moins un an seront nécessaires.

Attention: Les partenaires sexuels doivent être avertis de la maladie, faire l’objet d’un contrôle médical et le cas échéant, être traités.

Complications

Un traitement précoce de la maladie permet une guérison sans séquelles permanentes. Par contre, une syphilis non traitée peut entraîner le décès du patient, même de nombreuses années après le début de la maladie.

Mesures préventives

Les rapports sexuels protégés avec des préservatifs constituent la seule prévention efficace.

Authenticite 800 px4

 

Traitement traditionnelle

A / oindre les chancres au coucher  avec un mélange de gel de feuilles d’aloe babatiensis  + 2 cuillères à soupe de sel gemme jaune + 1/2 verre d'huile de palme (Elaeis guineense) + 1 verre de miel.   ,    Consommez aussi  2 cuillères à soupe du mélange matin et soir durant 14 jours 

Aloe babatienszis      Sel gemme 1 net2

 

B / saupoudrer sur les lésions de la poudre de racines d’Entada africana

Entada africana2

 

C /Faire une décoction de 15 minutes avec une poignée d’écorces d’acacia Seyal et de racines d’acacia sieberiana dans 1 litre d’eau.  Boire une demi-tasse à café après les repas

Acacia seyal 1            Acacia sieberiana 1

 

D / laver les ulcères avec une décoction d’écorces, d’Anogeissus leiocarpus   Puis saupoudrer la poudre de racines d’Entada africana

Anogeissus leiocarpus           Entada africana2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam