LES FOULURES

 

Le terme foulure est généralement utilisé pour désigner une légère entorse. La foulure correspond donc à un trop grand étirement des fibres des ligaments au niveau des différentes articulations de notre corps ; les ligaments ne sont pas arrachés dans ces équivalents d'entorses bénignes.

 Les plus fréquentes sont les foulures du poignet, des doigts, du genou et très fréquemment de la cheville.

Les causes de foulure sont multiples : faux mouvement notamment la cheville qui tourne lors d'un mauvais appui, échauffement inapproprié avant de débuter l'activité sportive...

Les symptômes sont une douleur brutale, accompagnée d'un gonflement de la zone atteinte. Il y a parfois aussi un hématome. Du repos et des médicaments contre la douleur suffisent à faire rentrer les choses dans l'ordre.

Foulure du pouce

La foulure du pouce se produit lorsqu'il y a un mouvement brusque le rapprochant du dos de la main ou de l'avant-bras. Cela se produit notamment en cas de chute ou lors de la pratique de certains sports (mauvaise réception d'un ballon par exemple). Les muscles du pouce sont alors étirés sans pour autant se rompre ou se déchirer. Le pouce devient très douloureux et un gonflement se produit. Il faut y apposer de la glace et l'immobiliser pour soulager la douleur et permettre au muscle de se réparer.
 

Foulure du poignet

En cas de chute, le premier réflexe est de porter ses mains en avant pour se retenir et amortir l'impact. Cependant, les muscles des articulations de la main et du poignet notamment peuvent souffrir et s'étirer anormalement à ce moment. S'il n'y a pas de déchirure musculaire ou d'arrachement osseux, on parle alors de foulure ou d'entorse bénigne. Celle-ci doit être prise en charge par du repos, une immobilisation du poignet et de la glace ou une poche de gel réfrigéré pour atténuer la douleur.

Foulure du genou

Une foulure est une forme d'entorse. Elle est bénigne car elle n'entraîne pas de déchirure musculaire ni de fracture. Cependant, elle est douloureuse et inflammatoire. L'articulation doit donc être mise au repos, et il faut y appliquer de la glace entourée d'un tissu pour protéger la peau. La foulure du genou est relativement courante, surtout au cours de la pratique d'un sport (ski notamment). Elle doit cependant être prise au sérieux afin d'éviter certaines complications (récidives, usure du cartilage...)

 

Médecine traditionnelle

A / Faire des bains chaud de la partie atteinte avec une décoction de 10 minutes de 2 poignées de feuilles d’Azadirachta indica dans 2 litres d’eau salée.  Sécher rapidement et enduire de beurre de karité.2 à 3 fois par jour

Azadirachta indica 1

 

B / Mélanger 2 cuillérées à soupe de poudre d’écorce de Combretum  Micranthum  (kinkéliba) à 3 cuillérées à soupe de beurre de karité. Masser légèrement.

Combretum micranthum

 

C / Appliquez un cataplasme de feuilles écrasées de Lantana Camara

Lantana camara 1

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam