Créer un site internet

LES COURBATURES

 

Les courbatures désignent la sensibilité, la raideur et les douleurs musculaires diffuses déclenchées la plupart du temps par une activité physique intense ou inhabituelle. Elles surviennent alors dans les 12 à 48 heures qui suivent l'exercice physique. À noter que les courbatures peuvent aussi être un symptôme initial d'une infection virale (grippe, chikungunya, dengue, paludisme, Ebola...) Mais dans le cas d'une activité physique, c'est plus le manque d'habitude du corps pour tel ou tel exercice qui sera sanctionné par des courbatures.

Un effort physique inhabituel ou trop intense peut provoquer des microtraumatismes musculaires résultant en de microlésions des tissus. Celles-ci conduisent l'organisme à déclencher une réaction inflammatoire pour les réparer : ce sont les courbatures. Par ailleurs, le travail musculaire soutenu produit des déchets métaboliques qui se logent dans le muscle, entraînant souvent de la douleur. En réalité certains efforts de tension et de contraction musculaire vont plus ou moins agresser les cellules musculaires.

On a longtemps présumé que les courbatures étaient liées à une accumulation d'acide lactique produit dans les muscles lors de l'effort. Une hypothèse abandonnée lorsque les scientifiques se sont aperçus que ce produit clé de la production d'énergie dans les muscles disparaissait en à peine plus d'une heure seulement après l'effort fourni. Bien avant la survenue des courbatures donc.

En revanche, certains types d'exercices musculaires sont réputés pour provoquer des courbatures :

* les contractions musculaires excentriques. La contraction d'un muscle est dite excentrique lorsque le mouvement produit par certains muscles se trouve freiné par les muscles opposés à ce mouvement. Autrement dit, le muscle travaille en résistant à une charge plutôt qu'en la soulevant. Ce qui va conduire à un éloignement des insertions 

* les points d'attache des muscles aux os. Une étude parue en 2001montre que ce type de contractions provoque une rupture des filaments de desmine. La desmine étant une protéine du filament intermédiaire spécifique du muscle dont la structure tridimensionnelle participe à la contractilité du muscle.

 

Comment les éviter et les traiter ?

Echauffement et étirement des muscles avant et après l'effort sont encore le meilleur moyen d'empêcher l'apparition de ces douleurs, ou tout au moins d'en réduire l'intensité. Si toutefois elles surviennent, il n'y a pas de traitement miracle. Le repos, la chaleur, voire un petit footing léger pourra soulager les muscles. Il convient surtout de bien s'hydrater et s'alimenter pour accélérer la récupération.

La thérapie par le froid est toutefois très utilisée dans les milieux professionnels. De courtes séances durant lesquelles les sportifs se plongent dans des bains d'eau glacée (entre 2 et 10 °C) pour accélérer la récupération de muscles fortement sollicités durant les séances d'entraînement. La cryothérapie, qui consiste à exposer brièvement l'organisme à des froids extrêmes (-100°C), est elle-aussi utilisée. Mais l'efficacité réelle de cette technique contre ces courbatures est encore très discutée. Le meilleur moyen d'éviter les courbatures est donc de pratiquer une activité sportive régulière, modérée et adaptée à vos capacités. En n'oubliant jamais l'échauffement et les étirements.

 

En Médecine traditionnelle Africaine

Vous pouvez utiliser les remèdes suivants pour les calmer ou les traiter

A / Préparer une décoction avec une poignée de feuilles d’hibiscus safdariffa  (Bissap)dans 1 litre d’eau durant 10 minutes Boire la décoction en une journée  A renouveler 2 fois

Bissap

B / Ajouter  1 cuillérée à café de poudre de tiges feuillées de BASILIC dans une tasse d’eau chaude. Laisser infuser 5 minutes et boire.  A faire le matin  et le soir au coucher

Basilic

 

C / Mettre  3 racines  de cassia sieberiana dans une bouteille pouvant contenir 1 litre et demi d’eau, ajouter de l’eau jusqu’à pleine et laisser reposer toute une nuit.  Boire 1 tasse à café  matin et soir

Cassia sieberiana 1

D / Laisser macérer les racines de Grewia bicolor pendant 3 à 5 heures de temps puis chauffer le  Macéré pendant 10 minutes environ puis le diluer dans de l’eau et se laver. Chaque matin pendant une semaine

Kel

 

Courbature des femmes enceintes

Se masser avec le décocté des feuilles de Mitragyna inermis. Prendre 2 branches de feuilles pour 2 l d’eau pendant une semaine et les deux derniers mois de grossesse.

Mitragyna inermis khoss

 

 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam