Créer un site internet

L'OBESITE

 

Définition

L'obésité est l'état d'un individu ayant un excès de poids important par augmentation de la masse adipeuse . L'obésité se définit par un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30.

Contrairement à l'idée reçue, l'obésité humaine n'a jamais été reconnue comme une maladie de la part de l'OMS . Cette organisation définit « le surpoids et l'obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. » Sa prévention est un problème de santé publique dans les pays développés. Elle peut avoir des répercussions importantes sur la santé de l'individu


Les Causes

Les causes de l’obésité et du surpoids sont nombreuses. De nombreux facteurs peuvent l’expliquer. En effet, les habitudes de vie ont beaucoup évolué, en particulier l’alimentation et l’activité physique

L’alimentation est la première cause de l’obésité chez l’adulte. En effet, un mauvais régime alimentaire peut avoir des conséquences très néfastes sur la santé. Il suffit d’un trop grand déséquilibre entre ce que l’on mange et ce que l’on dépense en énergie, et ce, pendant une longue période pour que le poids augmente progressivement. Cela s’explique par le manque d’activités physiques au quotidien et une sédentarité excessive (ordinateur, télévision…). En effet, les causes de l’obésité peuvent également être : manger gras, salé, sucré, en grande quantité et sans respecter les heures de repas, peut entraîner une prise de poids.

Les autres causes de l’obésité

  • L’hérédité : une personne ayant un parent atteint lui aussi d’obésité ou de surpoids voit augmenter le risque qu’il soit lui même atteint d’obésité. En effet, une étude a démontré que 70% des personnes obèses ont au moins une personne dans leur entourage familiale qui souffre d’obésité.

 

  •  Les causes psychologiques : très fréquentes, les personnes en situation de dépression ou de stress, se tournent vers la nourriture pour se réconforter.

 

  • Le manque de sommeil : certains adultes (18-55 ans) dorment en moyenne 7h par nuit en semaine. Avec plus d’un tiers qui ne dort que 6h par nuit. Par ailleurs, les adolescents, pour la moitié d’entre eux, dorment moins de 8h par nuit, contrairement aux 8h30/9h15 recommandées. Plusieurs études ont démontrées une corrélation entre un temps de sommeil court et un IMC élevé. Le risque d’obésité augmente de 60% quand on dort seulement 5h par nuit. Cela s’explique par une réduction de la leptine et une augmentation de la ghréline (hormone stimulant l’appétit).

 

  • Les médicaments : certains traitements entraînent une modification de l’appétit. Pour ne pas subir une prise de poids dû à un traitement médicamenteux, il est conseillé de faire attention à son alimentation.

 

  • L'insuffisance des dépenses énergétiques quotidiennes : l’absence d’exercices physiques quotidiens et une trop importante sédentarité (fixation devant les écrans notamment) conduisent à une réduction des dépenses énergétiques et à un déséquilibre défavorable par rapport aux apports alimentaires.

 

Symptômes et Complications

Parmi les risques pour la santé que l'on associe à l'obésité, on retrouve :

  • les troubles de la respiration (par ex. les apnées du sommeil, une maladie pulmonaire obstructive chronique);
  • certains types de cancers (par ex. le cancer de la prostate et de l'intestin pour les hommes, le cancer du sein et de l'utérus pour les femmes);
  • une affection des artères coronaires (du cœur);
  • la dépression;
  • le diabète;
  • une affection de la vésicule biliaire ou du foie;
  • le reflux Gastro-œsophagien (RGO);
  • une élévation de la pression artérielle;
  • un taux de cholestérol élevé;
  • une affection articulaire (par ex. l'arthrose);
  • l'accident vasculaire cérébral.

 

Les personnes qui sont obèses peuvent présenter les symptômes des troubles médicaux précités. Parmi les plus fréquents on retrouve une pression artérielle élevée, un taux de cholestérol élevé, des problèmes respiratoires et des douleurs articulaires (dans les genoux ou le bas du dos). Plus une personne est obèse, plus elle risque d'avoir des problèmes médicaux liés à l'obésité.

Outre les complications médicales, l'obésité est aussi liée à des problèmes psychosociaux comme une faible estime de soi, la discrimination, les difficultés à trouver un emploi et une qualité de vie amoindrie.

Traitement et Prévention

Les changements apportés à votre mode de vie

La prise en charge et le traitement de l'obésité visent à diminuer les risques pour la santé et à améliorer la qualité de vie. Un programme de gestion du poids approprié combine habituellement l'activité physique à un régime alimentaire santé et à une modification des habitudes quotidiennes. D'autres programmes peuvent aussi comporter des consultations psychologiques et, dans certains cas, un traitement médicamenteux. Réussir à perdre du poids et à ne pas le reprendre est un objectif ambitieux qui exige des modifications du mode de vie et du comportement.

Ce qui compte, c'est d'avoir un régime alimentaire sain et équilibré. Les régimes à la mode et les diètes draconiennes sont rarement couronnés de succès et peuvent s'avérer dangereux. L'alimentation doit procurer au corps une quantité minimale d'énergie pour qu'il fonctionne normalement. Aucun régime alimentaire comportant moins de 1000 ou 1200 calories ne devrait être suivi sans surveillance médicale. Les « diètes draconiennes » ne sont jamais une bonne solution à long terme parce que le poids perdu revient habituellement lorsqu'elles ne sont plus suivies. Les cliniques et les plans commerciaux d'amaigrissement sont prospères parce qu'un grand nombre de clients reviennent.

Pour réussir à perdre du poids et à maintenir un poids santé, il faut modifier pour toujours ses habitudes alimentaires et de sédentarité et apprendre à reconnaître les états émotionnels qui influent sur la conduite alimentaire et déclenchent une suralimentation. Il faut aussi établir des objectifs spécifiques et réalistes, et les atteindre. Les personnes qui sont médicalement obèses devraient consulter un médecin ou un diététiste en vue d'élaborer un programme de perte de poids sans danger et personnalisé. Une thérapie ou une modification du comportement peut s'avérer utile. La consultation d'un thérapeute ou d'un conseiller pourrait vous aider à comprendre les raisons émotionnelles et psychologiques de votre suralimentation et apprendre plusieurs façons de prendre en charge vos déclencheurs.

Une activité physique régulière est un élément important de votre programme de gestion du poids. Non seulement l'exercice contribue à la gestion du poids, mais il améliore aussi l'état de santé général et peut diminuer le risque d'affections comme certaines formes de cancer, une maladie cardiaque et l'ostéoporose. La pratique régulière d'une activité physique ne signifie pas que vous devriez adhérer au club de gymnastique le plus proche. Vous pourriez avoir recours à des stratégies toutes simples comme monter les escaliers au lieu de prendre l'ascenseur, aller au travail à pied ou à bicyclette et laisser la voiture au garage (si possible), ou faire une petite promenade avec des collègues le midi. Ce qui compte, c'est d'ajouter des exercices à votre programme quotidien, et de cibler un niveau d'activité plus intense. Choisissez des activités et des exercices que vous trouvez agréables.

Intervention médicale

Les médicaments peuvent faire partie des éléments d'un programme de gestion du poids. Les médicaments ne sont pas des « remèdes miracles » qui entraînent une perte de poids permanente. Ils s'emploient généralement en association avec un régime alimentaire et un programme d'exercice appropriés. Ils sont réservés aux personnes déclarées obèses (c.-à-d. celles ayant un IMC supérieur à 30) ou aux personnes ayant un IMC de 27 et présentant des facteurs de risque supplémentaires de maladie cardiaque comme un taux de cholestérol élevé ou du diabète.

Quelques médicaments ont été approuvés exclusivement pour un emploi de courte durée.

La chirurgie n'est une option que lorsque d'autres façons de prendre en charge le surpoids n'ont pas été couronnées de succès. Il existe de nombreuses formes de chirurgie de l'obésité, mais souvent l'intervention chirurgicale réduit la dimension de l'estomac afin que seule une petite quantité d'aliments puisse être mangée sans déclencher de gêne.

Parmi les options chirurgicales utilisées pour soigner l'obésité, on retrouve :

  • la chirurgie gastrique,
  • le pontage gastrique,
  • l'anneau modulable par laparoscopie,
  • la dérivation gastrique Roux-en-Y,
  • l'agrafage des parois de l'estomac,

 

Lorsque vous passez en revue les traitements convenant à la gestion d'un surpoids, il importe de tenir compte des risques et des bienfaits de chacun d'eux. Votre médecin et d'autres professionnels de la santé sont en mesure de vous fournir les renseignements dont vous aurez besoin pour faire un choix éclairé.

 

Traitement par la médecine traditionnelle

 

A / Faire bouillir 200g d’écorce de Khaya Senegalensis dans deux litres d’eau pendant 15 minutes. Laisser refroidir et filtrer. Boire 1 verre à thé après les repas.

Si vous avez des problèmes gastriques, boire un demi verre à thé après les repas.

Khaya senegalensis

 

B / Faire infuser une poignée d'écorce de Citrus limon dans 1 litre d’eau chaude. Laisser refroidir et boire  une demi-tasse à café après les repas VO

Citrus4

 

C / Ecraser un rhizome de Zingiber officinalis dans 1 litre d’eau et boire 1 verre après chaque repas.

Gingembre rhizome

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam