ENTORSE

 

EntorseL'entorse est une lésion traumatique touchant une articulation et responsable d'un étirement ou d'une rupture des ligaments. Un mouvement brutal ou un traumatisme en est la cause. Il existe grossièrement deux types d'entorses :

  • L'entorse bénigne ou entorse légère (foulure) avec ligaments distendus sans rupture. À ce stade, l’articulation est encore fonctionnelle.
  • L’entorse moyenne : un étirement des ligaments accompagné d’un début de déchirement.
  • L'entorse grave avec ligaments rompus ou arrachés.



Les facteurs favorisants sont l'entraînement excessif et la pratique de sports qui exposent particulièrement les articulations. Douloureuse, l'entorse guérit généralement grâce à un traitement bien conduit. Les entorses les plus fréquentes touchent la Chevillepuis les poignets, les doigts et les genoux
 

Symptômes

Une entorse légère ou modérée se manifeste par :

  • une articulation traumatisée douloureuse ;
  • une difficulté à bouger l'articulation ;
  • un gonflement (œdème) localisé immédiat ou apparaissant parfois plusieurs heures après le traumatisme ;
  • un hématome parfois.


L'entorse grave entraîne les symptômes suivants :

  • une douleur violente immédiate au moment du traumatisme ;
  • l'impossibilité de bouger l'articulation sans douleur ;
  • un hématome souvent ;
  • un œdème localisé immédiatement après l'entorse ;
  • la perception d'un craquement, voire d'une déchirure lors du traumatisme.

 

Diagnostic

Un examen clinique, complété au besoin par une radiographie, permet de confirmer l'existence d'une entorse, et d'en déterminer le type. Le diagnostic permet de déterminer avec précision quel ligament est atteint, l'examen clinique étant généralement suffisant. La radiographie est intéressante pour s'assurer de l'absence de lésion osseuse en cas de doute, mais ne permet en aucun cas de voir une élongation ou rupture des ligaments, les rayons X ne les montrant pas. 
 

Traitement

La mise au repos de l'articulation touchée est impérative. Le traitement médical est adapté au type d'entorse et à sa localisation. Selon les cas il peut s'agir :

  • dispense de sport et sollicitations au minimum de l'articulation touchée ;
  • d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires ;
  • d'un strapping, qui protège les ligaments ;
  • d'une immobilisation par une attelle ou un plâtre ;
  • d'une intervention chirurgicale très rarement, en cas d'entorse grave ;
  • d'une rééducation jusqu'à récupération complète.



Le traitement dépend de la gravité de l‘entorse :

  • Bénigne : un simple repos de l’articulation pendant quelques jours suffit. Un traitement anti-inflammatoire local peut y être associé.
  • Moyenne : une attelle ou un strapping sera appliqué sur l’articulation pour la maintenir en place. Un traitement médical antalgique peut-être prescrit (anti-inflammatoires non stéroïdiens).
  • Grave : on préconise la chirurgie, notamment chez les sportifs. Sinon, le même traitement que pour une entorse moyenne peut suffire.



Prévention

La prévention des entorses concerne tous les publics, sportifs ou non, enfants, adultes et personnes âgées. Elle consiste en :

  • un échauffement systématique avant toute activité physique ou sportive ;
  • une hydratation régulière pendant l'activité ;
  • l'utilisation de chaussures adaptées à la marche notamment sur un sol escarpé ou instable et en milieu naturel.

 

Médecine traditionnelle Africaine

A / Faire des bains chaud de la partie atteinte avec une décoction de 10 minutes de 2 poignées de feuilles d’Azadirachta indica dans 2 litres d’eau salée.  Sécher rapidement et enduire de beurre de karité.2 à 3 fois par jour

Azadirachta indica 1      

 

B / Mélanger 2 cuillérées à soupe de poudre d’écorce de Combretum  Micranthum  (kinkéliba) à 3 cuillérées à soupe de beurre de karité. Masser légèrement.

Combretum micranthum

 

POUR EVITER UN ENGOURDISSEMENT DES ARTICULATIONS CONSECUTIF A UNE ENTORSE LONGUE A SE RETABLIR

C /  appliquez localement un décocté de 10 minutes de 2 c à café de poudre de feuilles de  lawsonia inermis  (henné) pour un quart de litre d’eau.

Lawsonia inermis

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam