Créer un site internet

I - LES DIFFERENTS MODES DE PREPARATION

 

En Afrique, 85 % de la population ont recours à la médecine traditionnelle. Les guérisseurs utilisent des plantes médicinales qu'ils vont cueillir dans la forêt. Après la cueillette, les organes de la plante sont parfois soumis à des transformations (grattage au couteau, pilonnage, séchage au soleil, réduction en poudre, etc.) avant d’être introduits dans le récipient destiné à contenir la solution finale. Le séchage préalable des organes de plantes facilite la conservation de l'échantillon et l’ingestion de la solution finale. Elle permet aussi d’éviter des vomissements consécutifs à certaines prises de médicament. Les organes prélevés serviront à préparer l’une des solutions solide, liquide ou gazeuse suivantes :

- Décoction 
- Macération 
- Charbons et cendres 
- Poudre des feuilles, des écorces, des fruits, des fleurs, des graines ou des Tubercules

- onguent

-cataplasme

-pommade

 

- Décoction  
On fait bouillir la plante ou ses organes (feuilles, racines, écorce, fruits, fleurs, graines, etc.) pendant un certain temps. Pour faire la décoction de feuilles, celles-ci sont attachées en bottes. Il est de coutume d'introduire dans la marmite trois bottes si le patient est un homme ou quatre bottes s’il s’agit d’une femme. Il est également recommandé de maintenir la marmite fermée pendant tout le temps de cuisson et d'utiliser surtout des canaris en terre cuite. Après une décoction, on recueille l’eau résultant de la cuisson.

 

- Macération  
On fait submerger la plante dans l’eau à la température ambiante pendant une à trois heures ou trois à sept jours selon les cas avant d'utiliser pour les soins. Les méthodes de macération varient selon les organes utilisés. Ainsi, avant d'ajouter de l'eau, on pile l’écorce fraîche dans un mortier après avoir éliminé les parties anciennes et sèches. On gratte les racines à l'aide d'un couteau. On pile les feuilles, les fruits, les fleurs ou les graines, on leur ajoute de l’eau sans les sécher et on utilise sans délai. Le procédé authentique consiste à malaxer les feuilles à la main jusqu’à ce que la solution soit gluante.

 

- Poudre des feuilles, des écorces, des fruits, des fleurs, des graines ou des Tubercules
On pile l’organe à l’état frais, on le sèche au soleil, on pile une deuxième fois et on tamise. Pour que l’opération soit facile, les organes gluants comme les fruits de gombo ou les Tubercules d’igname sont découpés en petits morceaux et séchés légèrement avant de les piler la première fois.
 

- Charbons et cendres  
Pour obtenir le Charbon d’un organe, on le brûle et on éteint les braises dès qu’il n’y a plus de flamme en les aspergeant avec un peu d’eau. Par contre, on obtient la cendre en laissant les braises s’éteindre d’elles-mêmes.

 

-Extraction de jus
Il suffit de presser les fruits pour obtenir leur jus. Les feuilles sont d'abord chauffées au feu, elles sont ensuite froissées entre les doigts puis pressées.
 

- Extraction de sève 
On coupe une branche ou une racine d’arbre, on pose un récipient au dessous, on couvre d’un linge ou de feuilles d’arbre ou de bananier pour protéger des animaux et de la poussière, puis on récupère le liquide le lendemain. La sève abondante des euphorbes s’obtient en cassant à la main une feuille ou en taillant un rameau ou une racine d’un coup de couteau.

 

- Préparation de sauce
On utilise la décoction pour préparer soit un bouillon de poisson frais ou de viande, soit un plat de fonio , de mil ou de maïs. Les feuilles d’épinard sont couramment utilisées pour faire de la sauce. De manière analogue, les feuilles des plantes médicinales peuvent aussi servir à préparer de la sauce  
 

- Préparation de Comprimés
On mélange de la poudre de plante à de l’argile, ou au Kaolin, on humidifie ensuite en ajoutant un peu d’eau, on pétrit et on confectionne des boules de la taille voulue puis on les fait sécher au soleil.
 

- Préparation d’onguent  
La poudre de plante est mélangée au beurre ou à l'huile (d’origine animale ou végétale) pour des usages externes comme onguent.

 

- Préparation de cataplasme
Les organes des plantes (les feuilles le plus souvent) sont pilés à l’état frais et appliqués tel quel en cataplasme. La conservation est de courte durée. Dans quelques rares cas qui seront précisés, c’est la poudre des feuilles qui est humectée pour être appliquée.
 

- Préparation de pommade
C'est du charbon (ou la cendre) qui est associé au beurre ou à l'huile (d’origine animale ou végétale). Le beurre de karité (Vitellaria paradoxa) et de Touloucouna (Carapa procera) sont les plus utilisés.

 

 

 

 

 

 

 

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam