L' APRES ACCOUCHEMENT

 

La semaine qui suit l’accouchement est sacrée au village. Pendant cette période, celle qui vient d’accoucher doit impérativement rester avec son nouveau-né dans sa chambre, dont elle ne peut sortir que pour satisfaire ses besoins naturels. Si elle ne respecte pas cette règle, elle risque de voir certaines personnes dont la simple vue, selon la tradition, pourrait faire mourir le nouveau-né.
 

 Pour qu'elle retrouve sa santé et sa forme, des soins de maternité tels que ceux destinés à accélérer la délivrance et l’évacuation des lochies lui sont apportés.

Ainsi, le miel est consommé durant les jours qui suivent l’accouchement, des courges (Cucurbita pepo) sont cuisinées avec des condiments ou ébouillantées simplement pendant la première semaine et intermittent ensuite. Les repas de la première semaine sont pris avec des sauces auxquelles on a ajouté la poudre des fruits de Xylopia aethiopica  et du poulet.

 

Miel 1        Courge1          Poivre de guinee        Poulet africain1

 

Contre les hémorragies prolongées au-delà de 15 jours, un bouillon de poisson frais est préparé avec la décoction de l'association des écorces de Parinari exelsa  et de Mitragyna stipulosa et des feuilles de Landolphia heudeloti.

 

Parinariexcelsa         Mitragyna stipulosa1           Landolphia heudeloti

 

La décoction des feuilles de Cassia sieberiana  ou d’Ozoroa insignis sert à la consommation et aux bains pour combattre la fatigue.

 

Cassia sieberiana              Ozoroa insignis5

 

Contre les œdèmes (gonflement des membres et de la figure), elle boit puis se lave avec la décoction des feuilles de Nauclea latifolia.

 

Nauclea latifolia

 

NOMS VERNACULAIRES

Nauclea latifolia. Cassia sieberiana  Ozoroa insignis Landolphia heudeloti. Mitragyna stipulosa Parinari exelsa  Xylopia aethiopica

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×